L’UA consulte les parties prenantes sur le Plan d’action et de mise en œuvre relatifs aux droits de l’Homme en Afrique 2017 – 2027

Lors de son Sommet tenu en juin 2016 à Kigali (Rwanda), l'Assemblée des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine (UA) a déclaré la période 2017-2027 «Décennie des droits de l'homme et des peuples en Afrique». L'Assemblée de l'UA a également chargé les principaux organes de l'UA responsables des droits de l'homme (la Commission de l’Union africaine,  la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples , la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples  et le Comité d’experts africains chargés des droits et du bien-être de l’enfant) d'élaborer un plan décennal d'action et de mise en œuvre pour la promotion et la protection des droits de l'homme et des peuples en Afrique. Le Plan d'action 2017-2027 vise à donner effet aux directives générales et spécifiques énoncées dans cette Déclaration. La Cour africaine dirige actuellement ce processus de rédaction au nom des organes de l'UA susmentionnés chargés des droits de l'homme.

Par le biais d'un appel d'offres compétitif, l’Union panafricaine des avocats (PALU) a été désignée comme consultante externe pour aider à l'élaboration et à la formulation du projet de Plan décennal.

Consultations avec toutes les parties prenantes concernées
Dans sa Déclaration de juillet 2016, l'Assemblée de l'UA a clairement exprimé son intention de s’assurer que toutes les parties prenantes à la promotion et à la protection des droits de l'homme en Afrique soient consultées dans le processus d'élaboration du Plan d'action 2017-2027. Ces parties prenantes sont les États membres, les organes et institutions de l’UA, les organisations de la société civile (OSC), les institutions académiques, les associations de barreaux et les médias. La Cour africaine envisage d’entreprendre de larges consultations sur le Plan d'action 2017-2027 lors des principales réunions de l'UA sur les droits de l'homme entre octobre 2016 et le Sommet de l'UA de juillet 2017. La Cour a également envoyé une Note Verbale à tous les États membres de l'UA. Jusqu'ici, des points de vue ont été recueillis par le biais de soumissions en ligne, des consultations avec des jeunes et des OSC, ainsi que par le biais du Cinquième Dialogue de haut niveau de l'UA sur la démocratie, les droits de l'homme et la gouvernance en Afrique, qui avait pour thème « Réfléchir, célébrer et promouvoir les droits de l'homme et des peuples en Afrique ».Pour plus d’informations sur les consultations qui ont déjà eu lieu, veuillez cliquer ici.

Consultations en ligne –Impliquez-vous !
Le Plan d'action et de mise en œuvre relatifs aux droits de l'homme en Afrique a son propre site internet en anglais et en français pour faciliter les consultations. Il donne davantage d'informations sur le processus et l’état d’avancement de l'élaboration du Plan d'action relatif aux droits de l’homme et des peuples (documents d'information, jalons, consultations auprès des parties prenantes) et il explique comment toute personne peut s'impliquer. La Cour africaine a également mis en place une adresse électronique dédiée pour recevoir les soumissions.Exprimez vos propres pensées et idées sur ce qui devrait être inclus ici :

Nous invitons toutes les parties prenantes à partager leurs points de vue sur ce qu’il faudrait inclure dans le Plan d'action et de mise en œuvre et à suivre l’évolution  de l’élaboration de ce Plan et des discussions à travers les réseaux sociaux. Nous encourageons également tout le monde à diffuser largement cette opportunité, afin que davantage d'intervenants et de citoyens soient informés, participent aux discussions, expriment leurs idées et se préparent à contribuer à la mise en œuvre de ce Plan.

Partagez vos idées maintenant ! Action-plan@african-court.org; africanhuriplan.org

Comments are closed.